Denuo veut avant tout des actions concrètes

Circular Wallonia : la nouvelle stratégie wallonne de l’économie circulaire

Bruxelles, 5 février 2021 – Le gouvernement wallon a adopté ce jeudi 4 février le document définitif de la Stratégie wallonne de déploiement de l’économie circulaire. Basée sur les grands principes circulaires tels que l’écoconception, la symbiose industrielle ou encore le recyclage et la réutilisation, cette stratégie se développe autour de 10 ambitions et quelques 60 mesures. 

Avec le Circular Wallonia, Denuo soutient l’ambition du gouvernement wallon de développer l’économie circulaire et la relocalisation des activités sur le territoire wallon. Néanmoins, cette stratégie consiste en un plan qui nécessite des actions concrètes. A la lecture du document, Stany Vaes, General Manager de Denuo, réagit : « Nous sommes heureux de voir que quatre des six chaînes de valeur prioritaires sont directement liées à notre secteur : la construction, les matières plastiques, la métallurgie et les textiles ». A l’objectif wallon d’atteindre 30% de granulats recyclés réutilisés dans les chantiers publics, Stany Vaes ajoute : « Le secteur de la construction requiert de lourds investissement en termes d’écoconception. Favoriser l’utilisation de monomatériaux est indispensable pour faciliter le recyclage et la réutilisation de ces déchets dans de nouvelles constructions ».

En ce qui concerne la filière plastique, Denuo insiste sur la nécessité du gouvernement wallon à continuer de soutenir les projets mis en place pour la filière du plastique. Des incitants financiers et fiscaux sont primordiaux pour valoriser les granulats de plastique recyclé plutôt que le plastique vierge. En parallèle à ces outils financiers, le principe de recycled content doit être inséré dans le Circular Wallonia. « Ceci ne concerne pas uniquement le flux plastique. Le principal défi pour notre secteur est d’imposer des objectifs de recycled content afin d’inciter les producteurs à réutiliser de la matière recyclée et ainsi de diminuer la demande en matière primaires vierges. Pour illustrer ceci, en Flandre, les sacs poubelles ont l’obligation de contenir 80% de plastique recyclé. Pour les conteneurs de déchets, le taux est à 100% », explique Stany Vaes.

Par ailleurs, Denuo apprécie l’investissement prévu dans des projets pour le développement du recyclage du béton, des avions et de la filière métallurgique. Ces objectifs vont de pair avec les projets proposés à l’Europe dans le cadre du plan de relance. Une enveloppe de 127 millions d’euros est prévue pour les projets en économie circulaire en Wallonie. Mais il faut que le gouvernement wallon continue dans cette direction pour les flux de déchets à haut potentiel. Les filières de tri sélectif se développent en Wallonie, notamment via la reprise des matelas ou des pneus. Cependant, les objectifs de collecte doivent être combinés à des objectifs ambitieux pour le recyclage des matières. Si la Wallonie veut réellement développer l’économie circulaire sur son territoire, elle devra investir davantage car développer le recyclage au niveau local, ça coûte bien évidemment plus cher qu’à l’étranger.

Enfin, Denuo souligne également l’importance de la gouvernance dans la stratégie. « Nous espérons que les administrations wallonnes pourront travailler plus efficacement ensemble, avec les parties concernées par le développement de Circular Wallonia », conclut Stany Vaes. Denuo, par ses membres, continuera de promouvoir les principes d’économie circulaire et le traitement de nos déchets au niveau local. 

Ajouter un commentaire

Annexe
Un nombre illimité de fichiers peuvent être transférés dans ce champ.
Limité à 300 Mo.
Types autorisés : txt pdf doc docx xls xlsx ppt pptx ods odt png jpg jpeg gif zip.