La circularité est un vaccin économique contre le coronavirus

La circularité est un vaccin efficace contre les crises inattendues. C'est la conclusion finale d'une enquête que le VITO et la Vlaanderen Circulair ont organisée en mai et juin auprès de plus de 500 entreprises et organisations.

L'enquête a montré que pas moins de 98 % des entreprises régulières ont connu de graves problèmes pendant la crise du coronavirus. Cela concerne principalement la pénurie de matières premières et de constituants, la réduction de la demande des clients ainsi que les difficultés à trouver des financements.

La même enquête a également montré que les entreprises ayant une stratégie plus circulaire étaient beaucoup moins touchées. Jusqu'à deux entreprises sur trois qui se concentrent sur les chaînes d'approvisionnement locales et la réduction de l'utilisation de matériaux pour fabriquer et livrer leurs produits et services aux clients n'ont pas connu de pénurie.

Les facteurs de succès centraux d'une économie circulaire s'avèrent également être les facteurs de succès qui rendent une entreprise plus résistante aux chocs :

  • Faire des affaires localement et rester connecté : 90 % des personnes interrogées déclarent que l'économie circulaire nous rend moins dépendants de l'importation (incertaine) des matières premières.
  • Créativité : 8 personnes interrogées sur 10 pensent que ces modèles commerciaux circulaires gagneront en importance au cours des cinq prochaines années.
  • Collaboration : 87 % des personnes interrogées sont convaincues qu'une économie circulaire conduit à une plus grande collaboration entre les entreprises.

L'enquête a montré clairement que la durabilité est un élément essentiel d'une économie résistante et robuste.

Pour en savoir plus sur cette enquête, consultez le dossier veerkracht-enquête van Vlaanderen Circulair (NL).