Décès de Guy LUTGEN : Denuo salue l’homme qui a secoué efficacement le secteur des déchets

Le secteur privé de la gestion des déchets, regroupé au sein de Denuo, a appris ce dimanche le décès de Guy Lutgen, Ministre de l’Environnement et donc de la politique des déchets pendant plus dix ans.  Il incarne le Ministre qui a secoué le secteur, l’obligeant à se professionnaliser.

La politique des déchets était, jusque fin des années 80, essentiellement axée sur les décharges et son lot de scandales.   Guy Lutgen a non seulement souhaité assainir les sites incriminés (Mellery, Anton, Les Isnes), en créant la SPAQuE, mais également transformer le secteur.  Et il a réussi.  « Le début de son premier mandat fut notamment marqué par la première Commission d’enquête parlementaire wallonne sur les décharges.  La deuxième n’est arrivée que 25 ans plus tard. Nous avons été obligés de bouger et d’évoluer.  C’était impératif, même si à l’époque, peu l'avaient compris et avaient l'impression d'une véritable révolution. Guy Lutgen était pourtant réellement un homme de dialogue et d’écoute. » explique Stany Vaes, Directeur général de Denuo.

Guy Lutgen fut aussi l’artisan de deux outils que tous les wallons ont adoptés : les parcs à conteneurs avec son réseau actuel de 220 recyparcs et le sac bleu pour les emballages, lancé en 1996 en Wallonie dans la Région de Mons, suite à la fermeture d'une décharge (Cronfestu).  « Fost Plus lui doit beaucoup.  Après un dialogue avec le secteur, il a remis l’ouvrage sur le métier et convaincu les deux autres Régions d’avoir un texte commun, unique pour toute la Belgique et même une seule et même administration.   Ce fut le seul dossier avec cette approche interrégionale et depuis et on peut dire que les modèles développés pour les autres flux, déchets électriques, piles ou pneus, n’ont jamais convaincu.  Il était visionnaire.  L’ardeur d’avance luxembourgeoise était déjà bien là » rajoute Stany Vaes, Directeur général.  

Sa vision fut aussi avant-gardiste avec en 1996 l’approche commune en Wallonie des permis d’exploiter et de bâtir, avec la création du permis unique.   « Il a pu transformer un secteur noir, difficile, peu transparent en un secteur professionnel, avant-gardiste du recyclage et de l’économie circulaire.  Le dialogue à l’époque ne se faisait pas derrière un écran et nous avions besoin d'un tel homme pour opérer notre évolution.  Son ton humain mais ferme a su convaincre.»

Denuo présente à sa famille et à ses nombreux amis ses sincères condoléances.