Etude de cas: RAFF Plastics, 40 ans d’expérience dans le recyclage du plastique

La Belgique, plaque tournante du recyclage en Europe ? L'idée est loin d'être farfelue. Notre pays peut se targuer de multiples connaissances et d’une expérience approfondie en matière de recyclage. Un bel exemple est celui de RAFF Plastics. Cette entreprise en Flandre occidentale est spécialisée dans le recyclage de différents types de plastiques depuis 40 ans. Au cours des trois dernières années, elle a connu une forte croissance. Jusqu'à ce que la crise du coronavirus lui mette des bâtons dans les roues. Caroline Van der Perre nous raconte l'histoire de cette entreprise fondée par son père et met en lumière les défis que doivent relever les recycleurs de plastique.

Il y a des années, Raf Van der Perre, son père, voyait partir en fumée son entreprise de composés et de granulats de PVC, située à Londerzeel. Lorsqu'il relança  l'entreprise, il décida d'adopter une approche différente. Au lieu de fabriquer ses produits en PVC à partir de matières premières brutes, il partit à la recherche de déchets de PVC. C’est ce tournant qui est au cœur de l'entreprise RAFF Plastics d’aujourd’hui.

Grandir avec les déchets plastiques

« Notre activité de base est toujours la même qu'à l'époque : fabriquer des granulats et du broyé sur mesure pour nos clients", explique Caroline Van der Perre, qui dirige RAFF Plastics avec Christophe Dehouck depuis 2012. "La seule différence , c’est que nous nous basons désormais sur des déchets, et que l'accent porte aujourd’hui davantage sur le PP que sur le PVC ».

RAFF Plastics a connu une croissance exponentielle ces dernières années. L'entreprise produit chaque année 35 000 tonnes de granulats et 20 000 tonnes de broyés. « Le plastique recyclé est de plus en plus tendance. À tel point que nous employons huit chauffeurs pour collecter les déchets et livrer ensuite les granulats recyclés ainsi que le broyé. Sans constituer de stock. Tout ce que nous produisions était directement chargé dans le camion, direction le client », précise Caroline.

La demande croissante pour le plastique recyclé a boosté l'industrie du recyclage ces trois dernières années. De plus, les techniques de recyclage ont également évolué, permettant à une quantité croissante de déchets d'être utilisée dans de nouvelles applications. Le secteur a donc procédé à des investissements. RAFF Plastics, à lui seul, a installé deux nouvelles lignes d'extrusion cette année.

La crise du coronavirus fait chuter la demande de plastiques recyclés

C’est alors que le coronavirus entra en scène…. les plastiques recyclés devinrent soudainement beaucoup moins attrayants pour les entreprises. « En raison de la forte chute des prix du pétrole, il est devenu moins cher pour les entreprises de fabriquer leurs produits en plastique sur base de pétrole brut, plutôt que via des matériaux recyclés. Et c'est ce qu'elles font. La demande de nos granulats et broyé a drastiquement chuté. C'est le même son de cloche du côté de nos collègues recycleurs », explique Caroline.

Nécessité d'une relance durable

Au vu des investissements que RAFF Plastics vient de consentir, l'entreprise espère que les sociétés ne renonceront pas à leur engagement durable en faveur de la (ré)utilisation de plastiques recyclés. En collaboration avec la fédération, RAFF Plastics étudie également des mesures de relance durable, telles qu’une suspension de la contribution énergie verte pour les entreprises de recyclage, l'utilisation obligatoire d'une quantité minimale de matériaux recyclés dans la production de nouveaux produits ou d'autres mesures de soutien favorisant le recyclage et l'utilisation de matériaux recyclés.

« Le prix des matériaux recyclés a une structure des coûts stable et n'est pas aussi volatile que celui du pétrole", explique Caroline. "Lorsque les prix du pétrole sont aussi bas qu'ils le sont actuellement, il nous est impossible de rivaliser avec celui-ci. Et rien ne semble indiquer qu’ils augmenteront de sitôt. C'est pourquoi nous espérons que de nouveaux projets et de nouvelles mesures viendront rebooster la demande de matériaux recyclés afin que les plastiques restent suffisamment intéressants pour être recyclés. »

Ajouter un commentaire

Annexe
Un nombre illimité de fichiers peuvent être transférés dans ce champ.
Limité à 300 Mo.
Types autorisés : txt pdf doc docx xls xlsx ppt pptx ods odt png jpg jpeg gif zip.