Nouvelles statistiques sur les déchets pour la Belgique : évolution positive, mais des défis restent à relever

10 novembre 2020 - Le Service Public Fédéral a publié le jeudi 5 novembre les dernières statistiques belges sur les déchets. Elles montrent que le volume total des déchets a encore augmenté, pour atteindre près de 68 millions de tonnes en 2018. Bien qu'il y ait aussi des nouvelles positives, les défis restent importants.

Entre 2016 et 2018, les volumes de déchets en Belgique ont augmenté de 7 %. Au cours de la même période, le PIB a augmenté de 8,8 %, ce qui indique un découplage entre le progrès économique et la production de déchets dans notre pays. Et c'est une bonne nouvelle.

Le secteur du recyclage et de la gestion des déchets investit dans un tri minutieux

Toutefois ces chiffres mettent également des défis évidents en avant. Par exemple, les déchets de construction : un tiers de tous les déchets est constitué de déchets de construction.

"Afin de récupérer de plus en plus de déchets de construction, diverses entreprises actives dans le recyclage et la gestion des déchets investissent dans de nouvelles techniques de tri. Le tri optique, par exemple, permet de retirer le bois ou le plastique des décombres collectés", explique Stany Vaes, directeur général de Denuo.

Le recyclage et les matériaux recyclés méritent un coup de pouce

Si nous commençons à trier de plus en plus de déchets, nous pourrons à terme atteindre un taux de tri général de 60 à 70%, selon les secteurs. Il est donc important qu'il existe des possibilités de recyclage suffisantes, ainsi que des débouchés pour ces matériaux recyclés. 

"A la demande de l'ancienne ministre de l'économie, de l'environnement et du développement durable Marghem, nous avons étudié les problèmes de divers produits qui font obstacle à leur recyclage. Il est clair qu'il y a encore du chemin à parcourir en termes d'éco-conception", déclare Stany Vaes. 

L'utilisation de matériaux recyclés a également besoin d'un grand coup de pouce. "Récemment, nous avons tiré la sonnette d'alarme pour le recyclage des plastiques. Les plastiques recyclés ne trouvent pas de clients parce que le faible prix du pétrole rend la production de plastiques à partir de matières premières moins coûteuse. Une initiative comme celle de la France, où le gouvernement a décidé d'éliminer la différence de prix entre les plastiques recyclés et les plastiques vierges, pourrait également faire toute la différence dans notre pays. Sinon, notre secteur du recyclage s'enfoncera de plus en plus profondément."

Ajouter un commentaire

Annexe
Un nombre illimité de fichiers peuvent être transférés dans ce champ.
Limité à 300 Mo.
Types autorisés : txt pdf doc docx xls xlsx ppt pptx ods odt png jpg jpeg gif zip.